Un domestique tente de violer sa patronne

L’Avenir 06/09/2006

Dans la commune de Ngaliema, un domestique a tenté, samedi dernier, de violer sa patronne. Selon notre source, le couple vit ensemble avec ce domestique qu’il a adopté depuis de longues dates, quand il était encore assez jeune. Le considérant comme leur propre enfant, ils l’avaient adopté pour qu’il puisse s’occuper de leurs enfants, deux fillettes et un garçon, tous de loin plus jeunes que le jeune homme en question. C’est ainsi qu’ils étaient obligés de rester ensemble avec lui dans la même maison. Travaillant tous deux, dans une entreprise de la place, ils rentraient le soir épuisés après une journée très engagée de travail, et ne traînaient pas à aller au lit, après le repas.
Le jour du scandale, la patronne était visiblement très fatiguée, rapporte la source. Le malin domestique qui tenait à tout prix à la violer, avait prémédité son aventure, ayant déjà mûri son coup. Après la douche de sa patronne, le domestique crut le moment venu pour passer à l’acte. Il s’est posté derrière la porte de la chambre à coucher, dans l’intention de contempler la nudité de la maîtresse de la maison. Mais, surpris par la petite sœur de sa patronne, le malin a été interpellé et mis en garde.
Mais cela n’a pas suffi à l’instruire, si bien qu’il a tenté de rééditer sa tentative. Ainsi, un soir après le repas, son patron est allé tout droit au lit, comme d’habitude. Au milieu de la nuit, le domestique s’est infiltré dans la chambre à coucher de sa patronne, où les parents dormaient déjà avec les enfants, tous sous une moustiquaire. Le domestique s’y est glissé furtivement et, au moment où il voulait sauter sur sa patronne, le mari a ouvert les yeux en sursaut. Il a instamment constaté la présence de son travailleur dans sa chambre à coucher. Une présence insolite dans ce lieu intime, ne pouvait le laisser sans réaction. Inquiet de cette folle aventure, il a réveillé sa femme qui dormait profondément, pour qu’elle aussi prenne conscience de la réalité. Ils ont immédiatement saisi le bureau du Sous-commissariat de Police du voisinage, de cette affaire honteuse.
Notre source explique que le domestique avait contacté un marabout qui lui avait remis un charme devant lui permettre de commettre un acte sexuel avec sa patronne. C’était l’une des conditions, pour qu’il devienne fort, puissant, et respecté, selon la diversité des demandes qu’il a introduites auprès du marabout.
Lydie Ngalula