Recensement-paiement

Courrier International - n° 806 - 13 avr. 2006

Au Cameroun, pour se faire payer, les fonctionnaires camerounais doivent se faire recenser. Et “se présenter accompagnés des enfants mineurs pour lesquels ils perçoivent les allocations familiales, faute de quoi ils verront leurs salaires supprimés”. Ainsi en a décidé le ministre de l’Economie et des Finances, Polycarpe Abah Abah, bien décidé à traquer les “pseudo-pères”. Mais impossible n’est pas camerounais, écrit Le Messager de Douala. Aussi sec, des milliers de fonctionnaires se sont lancés dans la fabrication de faux actes de naissance, avec la bénédiction des agents de certaines mairies. Selon Le Confident, le contrôle du fichier de la fonction publique montre que certains fonctionnaires “ont doublé, triplé, voire quadruplé leurs salaires. […] Au grand dam des contrôleurs, même des enfants de 16 ans et des nourrissons étaient inscrits sur le fichier et l’Etat leur versait mensuellement un salaire alors qu’il faut avoir l’âge de la maturité (21 ans) pour être recruté dans la fonction publique camerounaise.”