La Cité africaine de Matadi

Version électronique nº698 (10 avril 2003)

Prêcher l’évangile par les actes
Un taxi-bus quittait Victoire, se dirigeant vers Ndjili Sainte Thérèse avec beaucoup de gens à bord. Par manque de place assise, trois personnes étaient courbées derrière la cabine du chauffeur faisant ce qu’on appelle communément à Kinshasa « rail ». Arrivé au boulevard sendwe devant l’église Armée de l’Eternel du Général Sony Kafuta, le véhicule s’arrêta sur signal de receveur pour prendre une femme qui allait rencontrer son amie à Ndjili, qui avait perdu son père au village.
Cette femme portait à son dos un bébé d’environ onze mois. Vu les difficultés du transport en commun, la femme était impatiente d’attendre un autre bus. C’est ainsi qu’elle va s’ajouter à ce taxi-bus au soit disant rail. Après quelque distance, la femme et son enfant se sentaient mal à l’aise à cause de leur très mauvaise position dans le véhicule. Avec sa grande taille, la mère ne savait pas se tenir debout convenablement. L’enfant se mit à pleurer à cause d’étouffement. Près de cette femme était assis un homme d’environ 42 ans qui, depuis que le receveur avait donné le départ au rond-point Victoire, se présentait comme étant évangéliste.
En effet, cet homme prêchait depuis une quinzaine de minutes malgré les conditions très difficiles de son auditoire. Les pleurs de l’enfant vont sans doute compliquer la situation pour la transmission du message de l’évangile. ce dit évangéliste pria alors à haute voix afin que l’enfant puisse se calmer. Mais dommage. L’enfant pleurait des belles, dans cette position insupportable. Furieux, l’évangéliste dit : « Cet enfant est possédé, comme il ne veut pas se calmer. C’est sans doute l’esprit satanique qui le fait pleurer comme cela pour empêcher les gens à écouter la parole de Dieu. » Alors un jeune garçon d’environ 22 ans assis à côté de cet hommriposta : « C’est plutôt toi qui es possédé de démon. Tu es resté sourd-muet à la souffrance de ta sœur courbée juste près de toi avec son enfant dont ses pleurs correspondent à une personne qui crie au secours. Qu’elle est donc l’importance de ta prédication ? Tout ce que tu nous racontes ici c’est du mensonge pur et simple. Cesse de nous déranger » Après avoir agi ainsi, le vaillant garçon se mit debout et céda avec amour sa place à la pauvre maman ainsi qu’à son bébé. Touchée par ce geste, une jeune fille prit l’enfant dans ses bras et lui offrit des biscuits et un peu d’eau pure. L’enfant se calma tout de suite. Tout le monde à bord du taxi-bus aima cet acte qui montre la meilleure prédication grâce aux actes de vie du garçon et de la fille qui ont secouru par l’amour divin des plus malheureux qu’eux. Quant à « l’évangéliste », il s’est tu, sous la huée des clients à bord du véhicule, jusqu’à sa descente à Ndjili quartier I.

José Makandelo Sekwa
Correspondant particulier