Cinq Camerounais meurent après avoir consommé une igname sacrée

AFP | 05.01.2005

Cinq membres d'une même famille camerounaise sont décédés à Bamenka, une localité de la province de l'Ouest située à 400 km à l'ouest de la capitale Yaoundé, après avoir consommé une igname dite "sacrée", a annoncé mercredi la radio nationale.Selon la radio, le tubercule avait été récolté le 28 décembre dernier par un notable de la localité, André Talla, et accommodé le soir-même par son épouse dans un plat local appelé le "pilé" mélangeant haricots, pommes de terre et la fameuse igname.Sitôt le plat ingurgité, le couple et ses trois enfants ont été victimes de diarrhées et de vomissements. Conduits en urgence au dispensaire local, Mme Talla, 38 ans, et ses trois enfants, âgés de 8, 5 et 2 ans, sont morts le 1er janvier. Le mari, 80 ans, est décédé le lendemain.Selon des témoignages recueillis au téléphone par l'AFP, un quatrième enfant de la famille qui avait également mangé ce plat aurait survécu.Selon ces témoignages, l'igname "sacrée" mise en cause est interdite à la consommation dans cette localité et n'est utilisée que par des marabouts.Les autorités locales ont ouvert une enquête sur les causes du décès des membres de cette famille.