AFRIQUE : des proverbes africains !!!
 


A force de patience et de saindoux, l’éléphant sodomise le pou
C’est celui qui a pété, qui a le cul chaud
Si la porte est fermée, n’hésite pas à passer par les fenêtres (Congo)
Si la porte est ouverte, ça ne sert à rien de passer par les fenêtres .
Même le poisson qui vit dans l’eau a toujours soif ( Cameroun )
Un seul morceau de bois donne de la fumée mais pas de feu (Ethiopie)
Lorsque tu offres un pagne à ta belle-mère, ne lui dis pas que c’est pour couvrir ses fesses (Guinée)
La force du baobab est dans ses racines
C’est en remuant l’herbe que l’on prend des grillons
Ce n’est pas parce que c’est dur que l’on ose pas, mais c’est parce que l’on ose pas que c’est dur
Ce n’est pas parce que la hyène a mauvaise haleine qu’il faut lui interdire de bailler
Ce qui est plus fort que l’éléphant, c’est la brousse
Celui qui avale une noix de coco a une confiance démesurée en son anus
Celui qui demande qu’on lui répète, n’est pas forcement sourd
Celui qui nage au milieu de la rivière n’est pas forcement con sur les bords
Quand le hérisson n’en a plus pour longtemps à vivre, il trouve qu’il fait trop chaud dans les buissons
Celui qui se lève tôt, ne voit pas le lézard se brosser les dents
Qui nage dans le sens du courant fait rire les crocodiles
Peu importe la direction du vent, le soleil va toujours là ou il doit aller (Congo Brazza)
Dieu n’a fait qu’ébaucher l’homme; c’est sur la terre que chacun se crée
On n’est pas orphelin d’avoir perdu père et mère, mais d’avoir perdu l’espoir
L’étranger te permet d’être toi-même, en faisant, de toi, un étranger
Un silence vaut 25 réponses (Cap-Vert)
Le sang est plus épais que l’eau
Un homme qui se noie s’agrippe à l’eau
Le drapeau suit la direction du vent
Suivez les abeilles et vous mangerez le miel
Un ami dans le besoin est un véritable ami
Un sorcier ne se guérit pas lui-même
Trop de plaisanterie amène la querelle
La reconnaissance d’un âne est un coup de pied
Les nuages sont le présage de la pluie ( existe aussi en shimaore (langue de Mayotte)).
Un poisson qui pourrit et tous sont pourris ( existe aussi en shimaore (langue de Mayotte)).
Si tu peux marcher, tu peux danser. Si tu peux parler, tu peux chanter...
Quand le lion aura son propre historien, l’histoire ne sera plus écrite par le chasseur
Aller doucement n’empêche pas d’arriver (Nigeria)
La douleur est comme le riz dans un dépôt: si chaque jour on en prend un panier, à la fin il n’y en a plus. (Somalie)
Sur quelque arbre que ton père soit monté, si tu ne peux grimper, mets au moins la main sur le tronc.
Comme dit le proverbe africain : le village des riches ne manque pas de perroquets
Dans le panier, les poulets se transmettent leurs tâches, assure le proverbe (Beti)
En Afrique, chaque fois qu’un vieillard meurt, c’est une bibliothèque qui brûle
L’éléphant ne peut pas courir et se gratter les fesses en même temps
On n’écrase pas deux fois les testicules d’un aveugle. (Burkina Faso)
Là où la hache va, c’est pour couper du bois
On ne peut pas tresser la tête d’un absent
Le lézard fait beaucoup de pompages , mais il n’a jamais eu des biceps (RDC.)
La mouche a beau voler, elle ne deviendra jamais un oiseau...
Quand on coupe les oreilles, le cou s’inquiète Guinée (Conakry)
Un tronc d’arbre a beau séjourner dans le fleuve, il ne se transformera jamais en crocodile! (Sénégal)
Même si le gnou mange l’herbe, elle continue de pousser (Congo)
Les poules ne frayent pas avec les cafards (Cameroun)
Un pet qui se prolonge peut entrainer une vraie chiasse (Téke du Congo (brazza))
Un grain de maïs a toujours tort devant une poule (Bénin)
Un seul doigt ne peut prendre un caillou (Mali)
Ne jette pas la provision d’eau de ta jarre parce que la pluie s’annonce (Togo)
Qui va travailler pour le chien, devra accepter le plat d’excréments qui lui sera servi (Togo)
Tout a une fin, sauf la banane qui en a deux (Bambara)
Il n’y a pas de plus grand bonheur que la venue d’un hôte dans la paix et l’amitié
L’éléphant meurt, mais ses défenses demeurent
L’oiseau se fait prendre par les pattes et l’Homme par la bouche
L’oiseau vole dans le ciel, mais n’oublie pas qu’un jour ses os tomberont parterre !
La banane qui doit mûrir finira bien par mûrir
La chèvre mange là où elle est attachée (Cameroun)
La gourde qui a contenu du piment, peut, même vide, faire éternuer
La main de celui qui demande est toujours en dessous de celle de celui à qui il demande
Là où le coeur est, les pieds n’hésitent pas à y aller (Togo)
Là où les vautours virevoltent, c’est qu’il y a une carcasse
La poule n’a jamais honte de son poulailler (Ewe)
La chèvre mange là où elle est attachée (Cameroun)
Quand les éléphants se battent c’est toujours l’herbe qui est écrasée...
Qui dit bonjour madame, dit au revoir l’argent (proverbe de la boite de nuit du Seno (Dori)
Le chien a beau avoir quatre pattes, il ne peut emprunter deux chemins à la fois
La vie est une immense forêt remplie d’inconnus
Le boeuf ne se vante pas de sa force devant l’éléphant
Le bruit du fleuve n’empèche pas le poisson de dormir
Le chien a beau avoir quatre pattes, il ne peut emprunter deux chemins à la fois
Le chien perdu n’entend pas le sifflet de son maitre
La route ne donne pas de renseignements au voyageur (Rwanda, Tutsi)
Le serpent dit : je grimpe sur un arbre et je n’ai pas de bras (Rep Dem Congo)
Toi dans la forêt, moi dans la forêt, et tu me demandes où est le soleil ? (Congo)
Si la personne partie puiser l’eau n’est pas de retour, c’est que les calebasses ne sont pas encore remplies (Cameroun)
Quand on n’a qu’une lance, on ne doit pas s’en servir contre un léopard (Cameroun, Bamiléké)
Le gecko, même gros, n’atteint pas le lézard (Gabon)
Le fleuve fait des détours parce que personne ne lui montre le chemin (Gabon)
Le grillon tient dans le creux de la main, mais on l’entend dans toute la prairie
Le Mensonge peut courir un an, la vérité le rattrape en un jour, dit le sage (Haoussa)
Le soleil n’oublie jamais un village, même si il est petit
Le derrière de la femme est plus doux que sa tête (Cote d’Ivoire)
Il faut attendre d’avoir traversé toute la rivière avant de dire que le crocodile a une sale gueule
Si tu te tappes la tête contre une cruche et que sa sonne creux
Le soupir d’une jeune fille s’étend plus loin que le grognement d’un vieux lion.
Le ventre affamé n’a pas d’oreilles
Le vieux se chauffe avec le bois récolté dans sa jeunesse
Lentement se courbe la banane
Les blancs n’ont jamais le temps, mais ont tous une montre
Les chameaux ne rient pas les uns des autres de leurs bosses
Le vent peut pousser une feuille dans un trou, il ne peut l’en faire sortir
Les chameaux ne rient pas les uns des autres de leurs bosses
Le vent peut pousser une feuille dans un trou, il ne peut l’en faire sortir
Tu peux toujours faire un sac de la peau d’un éléphant, mais que vas-tu trouver à y mettre dedans ?
Les problèmes ne cherchent pas les gens, ce sont les gens qui cherchent les problèmes
Quand les éléphants se battent , c’est l’herbe qui souffre !
Soulève ta charge jusqu’au genou , on t’aidera à la mettre sur la tête !
Se protéger et faire attention maintient en vie, savoir courrir la rallonge ! .
L’homme qui a la diarrhée n’a pas peur de l’obscurité
Le serpent oublie qu’il a mordu la poule, mais la poule n’oublie jamais !
Sarcle tous tes plants de sorgho, tu ne sais pas lequel portera fruits et lequel restera stérile. (Rwanda)
Le crapeau aime l’eau, mais pas l’eau chaude...
Tant qu’on n’espère pas, on ne s’impatiente pas. Hazrat Ali
Même la poule noire pond des oeufs blancs ! (Cote d’Ivoire)
La petite fourmi noire peut entrer chez l’homme, mais cet homme ne peut entrer chez elle ! (Cote d’Ivoire)
Même si le gnou mange l’herbe, elle continue de pousser (Congo)
N’insulte jamais un crocodile avant d’avoir traversé la rivière
Ne brandis pas dans l’air le serpent que tu as tué, les autres serpents te guettent (Bantou )
Ne jette pas la provision d’eau de ta jarre parce que la pluie s’annonce (Togo)
Ne pile pas ton mil avec une banane mûre
Ne te laisse pas lècher par qui peux t’avaler
On n’achète pas un bijou non depouille de son emballage
Où la chèvre est attachée, il faut qu’elle broute
Pour qu’un enfant grandisse, il faut tout un village
Quand ça domine ça, le monde devient ça !
Quand la ruine entre par la porte, la femme sort par la fenêtre
Quand les éléphants se battent c’est toujours l’herbe qui est écrasée...
Quand on a rien à dire il vaut mieux se taire
Quand on enterre un cadavre, on ne laisse pas ses pieds dehors
Quand on n’a qu’une lance, on ne doit pas s’en servir contre un léopard (Cameroun, Baniléké)
Quand on ne sait pas d’où on vient, on se sait pas où on va
Quand tu es boubou, tu sors boubou sur la photo
Quand tu lances la flèche de la vérité, trempes la pointe dans du miel
Quand tu marches, le pagne dure; quand tu es assis, le pagne s’use
Quand un homme est lié avec une corde, tôt ou tard il la rompt (Congo)
Là où le coeur est, les pieds n’hésitent pas à y aller ( Togo)
Il n’y a pas la place pour plusieurs crocodiles dans le même marigot
Quand le singe voit un beau fruit dans l’arbre et qu’il ne peut s’en saisir, alors le singe dit que le fruit est pourri (Congo)
Quelle que soit la maigreur de l’éléphant, ses couilles remplissent toujours la marmite
L’oreille n’est jamais plus grande que la tête (Afeite Dadja)
Qui a un morceau de viande va trouver celui qui a du feu
Qui avale une noix de coco, fait confiance en son anus (Bénin)
Qui flatte le crocodile peut se baigner tranquille
Qui mange des dattes avec les noyaux fait confiance à son anus
La violence du vent n’enlève pas les tâches du léopard
Qui s’y trouve doit suivre les traces de ses ancêtres car parce qu’elle n’avait pas de guide, la rivière a suivit une route sinieuse
S’il t’arrive de dormir à trois, choisis toujours la place du milieu !
Si tu ne sais pas où tu vas, tâche au moins de te souvenir d’où tu viens !
L’ombre du Pygmée est plus grande au soleil couchant (entendu lors d’un éloge à l’occasion d’un départ en retraite)
Si l’argent se trouvait sur les arbres, les femme aimeraient les singes
Si le sol te brûle les pieds c’est que tu ne cours pas assez vite
Si tu empruntes le chemin des Je me fous tu arriveras au village des « Si j’avais su ! »
Si tu es un cheval, il ne faut pas qu’on t’appelle un âne !
Si tu ne sais pas où tu vas, tache au moins de te souvenir d’où tu viens
N’insulte jamais un crocodile avant d’avoir traversé la rivière
Si tu sèmes une épine, quand elle poussera, elle te piquera ( Sango)
Le coq a un seul propriétaire mais il chante pour tout le village
Qui dort affamé se lève le matin le coeur plein de haine
Un bébé au dos ne sait pas que la route est longue
Si tu supportes la fumée, tu te réchaufferas avec la braise
Si tu vois un charognard sur un cadavre humain chasse-le en disant : va t-en de notre cadavre dit le Bambara
Si tu vois un crocodile en train d’acheter un pantalon , c’est qu’il a trouvé le moyen de sortir sa queue
Si un animal vous dit qu’il peut parler, il ment probablement
Si un petit arbre est sorti de terre sous un baobab, il meurt arbrisseau
Sur quelque arbre que ton père soit monté, si tu ne peux grimper, mets au moins la main sur le tronc
Tant que les lions n’auront pas leurs propres historiens, les histoires de chasse continueront de glorifier le chasseur
Toi dans la forêt, moi dans la forêt, et tu me demandes où est le soleil ? (Congo)
Tous les blancs ont une montre, mais ils n’ont jamais le temps
Toute vérité qui divise, qui jette la discorde entre les gens d’une même famille est un mensonge
Le mensonge qui tisse, soude les êtres, est une vérité. (Haoussa)
Traverse la rivière avant d’insulter le crocodile
Trop de sel gâte la sauce
Un acacia ne tombe pas à la volonté d’une chèvre maigre qui convoite ses fruits
Un grain de maïs a toujours tort devant une poule (Bénin)
Un poulet mort ne fuit pas le couteau
Un seul doigt ne peut prendre un caillou (Mali)
Ne mets pas bouche chez moi et je ne mettrai pas bouche chez toi. (Togo)
...